Bienvenue à Contay !



Un peu d'histoire

Bordé par la rivière de l’Hallue, le village est construit de part et d'autre de l’ancienne route reliant Amiens à Arras.

Cuntai en 1113, Contaium en 1227, Contay était un fief de la communauté Protestante au milieu du XIXe siècle et la population dépassait le millier d’habitants en 1850.

Le village ayant échappé aux destructions des deux guerres mondiales, on y retrouve un riche patrimoine bâti, comme en témoignent les nombreux corps de fermes et les anciens cafés.

Contay était le siège d'un important marché aux bestiaux durant le xixe siècle. L'ampleur de la place de l'église témoigne encore de cette activité commerciale.

 

Le blason : fascé d'argent et de gueules à la bordure d'azur.


 

 

Contay en quelques dates :

- Le plus ancien seigneur connu est Raoul de Contay, en 1138.

- Au début du xve siècle, durant la Guerre de Cent An, la seigneurie passe à Robert Le Josne, bailli d'Amiens et gouverneur d'Arras dépendant du duc de Bourgogne.

- En 1526, après la défaite de Pavie, François Ier séjourne au château de Contay.

- En 1595, la seigneurie de Contay passe à Louis de Crevant, vicomte de Brigneul, gouverneur de Ham et de Compiègne.

- En 1636, lors du siège de Corbie, des troupes espagnoles, installées au fort d'Hébuterne à une dizaine de kilomètres de Contay, infligent de gros dégâts à la commune. Le 2 avril, sur les ordres du gouverneur de Doullens, la cavalerie de Péronne commandée par le capitaine Pagès ainsi que les Volontaires de la Tour de Contay commandés par Monsieur Fay, décident d’attaquer le fort.

- En 1822, Laurent Cadoret, installé à Contay, devient le premier pasteur officiel du département de la Somme.

- Le 20 décembre 1870, lors de la guerre Franco-Prussienne, le général Faidherbe donne ses instructions à son état-major, à la veille de la bataille de l'Hallue.

 

Le château de Contay, construit en 1753, remplace un château plus ancien qui se trouvait au bord de la rivière et qui fut détruit durant les invasions Espagnoles de 1636.

L'édifice actuel est un bel exemple d'architecture du xviiie siècle, auquel s’adjoint un corps de ferme composé d’un logis, d’une écurie et d’un pigeonnier. La façade et les toitures sont inscrites à l'Inventaire supplémentaires des Monuments Historiques depuis 2015.

 

L'église, dédiée à Saint Hilaire, daterait de 1457, comme l’atteste l’un des nombreux graffitis visibles depuis la cours de l’école attenante à l’édifice. Elle fut en partie restaurée en 1862, tout comme la flèche qui remplaça le haut de l’ancien clocher.

 

Le Temple et le cimetière protestant

Une loi de germinal de l'an X, accorde aux protestants le droit d'exercer leur culte, et de fait, d'avoir des pasteurs et des temples. L'importante population protestante de Contay explique que le premier pasteur officiel du département, Laurent Cadoret, se soit installé à Contay plutôt qu'à Amiens.

Le temple, construit dans un style néo-classique de plan rectangulaire, est édifié en 1829 grâce à une subvention du roi Charles X. Il subit quelques réparations en 1868 puis en 1870 où l’ancienne porte située sur le pignon est remplacée par une nouvelle entrée en façade.

A la sortie de Contay, sur la route de Corbie, on découvre, face au cimetière catholique, le cimetière protestant, créé en 1823.


Tableau de bord