Bienvenue à Montigny-sur-l'Hallue !



Un peu d'histoire

Monteniacum au XIIe siècle ; le nom du village fait référence à un « mont » ou colline naturelle surplombant la rivière. Un château-fort s’y dressait autrefois et les fondations étaient encore visibles en 1830, comme en témoignent les archives de l’époque.

Néanmoins, les origines semblent plus anciennes puisque plusieurs outils en pierre, poteries et monnaies gallo-romaine furent trouvées sur le territoire.

En extrayant la tourbe, furent également découverts les traces d'une voie sur pilotis qui reliait Montigny et Vilaincourt (aujourd'hui dans la commune voisine de Béhencourt).

Lors de la Guerre de Cent Ans, Montigny appartenait à la famille de Lalain, alliée à Charles le Téméraire.

 

 


 

En 1636, un corps de cavaliers allemands au service du Roi de France fut capturé par les Espagnols.

Durant la guerre Franco-Prussienne et la bataille de l’Hallue du 23 et 24 décembre 1870, le village fut le théâtre de violents combats. La bataille qui opposait les 40 000 soldats français du général Faidherbe aux 22 500 prussiens d'Edwin Freiherr von Manteuffel fit près d’un millier de pertes dans chacun des deux camps.

La commune, qui compte aujourd’hui près de 220 habitants, n’en comptait que 65 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

 

L’église Notre-Dame

La construction de l’église remonterait au XIVe siècle comme l’atteste le portail primitif en ogive sur la façade ouest, construit en pierre blanche et en grès. L’élévation « en briques et pierres » daterait du XVIIIe siècle, architecture très en vogue à cette époque.

L’église était autrefois entourée par un cimetière dont subsistent aujourd’hui les bases en grès d’anciennes croix en fer.

 

Le château

Cette grande demeure « en briques et pierres » fut construite au XIXe siècle dans le style Louis XIII.

Elle est située au centre d'un parc de trois hectares dont l’entrée se fait par une remarquable grille en fer forgé.


Tableau de bord