Bienvenue à Maizicourt !



Un peu d'histoire...

Le village de Maizicourt se situe au nord du département de la Somme, à 10 kilomètres de Bernaville et 20 kilomètres de Doullens. Les habitants se nomment les Maizicourtois.

A l’instar de nombreux villages du Territoire Nord Picardie, Maizicourt a connu une croissance démographique importante au cours du 19e siècle grâce au commerce du lin.

En 1861, on dénombrait jusqu’à 420 Maizicourtois. Depuis les années 1990, la population n’excède pas les 200 habitants.

 

 

 


 

 

Au Moyen Age, Maizicourt était divisé en deux fiefs principaux. Le premier dépendait de la seigneurie d’Auxi-le-Château dont le chevalier Adrien de Mensicort était le seigneur au 13e siècle. Le second, quant à lui, relevait de la seigneurie de Gézaincourt. En 1420, Florimond de Brimeu, sénéchal du Ponthieu, détenait ce second fief de son mariage avec Jeanne d’Occoches, laquelle possédait un manoir à Mésicort. Par héritage, il revient à Jean de La Houssoye en 1450. Les seigneurs de La Houssoye conserveront le château de Maizicourt jusqu’au début du 18e siècle.

 

L’église Notre-Dame de l’Assomption

L’église de Maizicourt a été remaniée à plusieurs reprises. Le chœur a été construit au 15e siècle tandis que la nef date du 18e siècle. Celle-ci abrite un magnifique maître-autel du 19e siècle classé au titre des Monuments Historiques. L’ancien cimetière communal qui entourait l’église bénéficie d’un aménagement paysager également remarquable. Une haie matérialise la clôture du cimetière aujourd’hui disparue et des sépultures remontant pour certaines au 17esiècle sont encore visibles.

 

Le Château

L’actuel château de Maizicourt date du 18e siècle. Le propriétaire est alors Nicolas-François de La Houssoye. En ruines à la fin de la Guerre de Cent Ans (1331-1453), ce dernier avait déjà été reconstruit une première fois par l’un de ses aïeux, Adrien de La Houssoye. En forme de U, le château est construit en brique et pierre. Ne comportant qu’un étage, il présente une toiture en ardoises à larges pans. Des dépendances complètent la construction principale, en particulier un très beau pigeonnier.

Suite à un revers de fortune, la famille de La Houssoye doit se séparer du château à la fin du 18e siècle. Ce dernier passe entre les mains de plusieurs propriétaires dont Pierre Acquet de Férolles, lequel fait sculpter ses armoiries sur le fronton de la façade. Abandonné dans les années 1960, le château est racheté en 1989 par de nouveaux propriétaires qui depuis le font revivre pleinement.

 

Les Jardins de Maizicourt

Les 10 hectares qui composent le parc du château font la renommée du village. En effet, il renferme l’un des plus beaux jardins du nord de la France, entièrement réinterprété par les actuels propriétaires. Ouverts au public une partie de l’année, les Jardins de Maizicourt ont été labellisés « jardin remarquable » par le Ministère de la Culture en 2004.


Tableau de bord